Actus

Agenda de l’actualité artistique (spectacles, publications et récompenses) des anciens élèves de l’école en France et dans le monde.

2015

Créations Anciens Elèves

Z'OMBRES

Texte : Isabelle Pirot (promotion 1974-1976)
Avec : Isabelle Pirot et Marie Frémont
Mise en scène : Aurore Frémont (promotion 2011-2013)
scénographie: Claude Lenoir

lumière: Geneviève Soubirou

«J’ai 18 ans.
Ben oui ...
J’en ai pris 40 par dessus,
40 qui ne les ont pas recouverts.
J’ai 18 ans,
tenez les voilà.»
Comment concilier la jeunesse intérieure
- ce sentiment d’éternité - avec l’usure inévitable
qui entrave et dépayse ?
Comment rester debout au maître-poste de sa vie ?
Z’ombres est une réflexion joyeuse sur le temps qui passe...
Deux comédiennes pour un seul personnage confrontent
tour à tour verdeur et maturité, inquiétude et jubilation.

Z'ombres est une création qui sera jouée au théâtre du Balcon (38 Rue Guillaume Puy) 
lors du festival d'avignon du 4 au 26 juillet à 17h25

relâches 13 et 20 juillet

Le Théâtre des Domino's présente :
COMÉDIES

Création 2015 - Cabaret solo pour comédienne masquée.

“COMÉDIES !“ vous invite à découvrir des femmes étonnantes et émouvantes qui vivent leurs lots d'absurdités, de rires, de larmes et de tragédies sur le ton de la comédie.

Comédienne : Dominique PONCET (promotion 1983-1985)

Masques : Marcelle MAILLET. Lumières : Emmanuel BERGOT.

Texte et mise en scène : Dominique MENUT.

Tous les vendredis, samedis et dimanches à partir du 10 juillet à 19h30

A DIHAN  hébergements insolites en Bretagne

Kerganiet 56400
Ploemel 

Contact : Dominique Poncet  Tel : 06 15 02 22 54

LA MONTAGNE
COLLECTIF BONHEUR INTERIEUR BRUT

Le Collectif du Bonheur Intérieur Brut est une compagnie de Théâtre de Rue créé en 2001, par Isabelle RIVOAL et Jack SOUVANT (promotion 1991-1993)

LA MONTAGNE

REPRISE CHOREGRAPHIQUE 2015, Jack Souvant invite la chorégraphe Kaori Ito

« On a tous peur de quelque chose, peur de la mort, peur des araignées, peur du noir, de parler en public, peur de ne pas être aimé, peur de rater, peur de perdre, peur d’être en retard, peur de son patron, peur d’embrasser une fille , peur d’embrasser un garçon, peur d’être abandonné, peur des autres, peur de traverser la rue, peur de dire non, peur de la foule, peur du chômage, peur de se faire agresser, peur des étrangers, peur de manquer d’argent, peur d’avoir peur, peur de ta peur et de ce qu’on désire.

Et puis face à la peur il y a le courage. Le courage des autres, de celui ou celle qui ose se mettre en face de l’impossible ; et tout se joue en moins d’une seconde,plus rien ne sera comme avant, tout bascule, tout s’évapore ou s’anéantit.

Et vous savez quoi ? La peur est peureuse et le courage s’apprend! »

Un théâtre physique, aux confins de l’absurde, « au bord de l’abîme de la volonté où il faudra vivre sa peur pour déverrouiller les édifices de la lâcheté ». Le corps explore dans une pente à 37° à la fois la question du découragement, de la peur mais surtout du courage.

20 juin à Lens
14/15/16/17/18/19 juillet à Paris La Cartoucherie : Le Théatre du Soleil
22/23/24/25 au festival Chalon dans la Rue, Chalon-sur-saône 
28/29 juillet au festival Mimos à Périgueux
26 Septembre au festival Place des Arts à Vincennes

www.collectifbib.org

BP ZOOM

De et par Bernard COLLINS (promotion 1989-1991) ET Philippe MARTZ (promotion 1987-1988)

Duo épique qui adore se détester, Mister B et Mister P, deux énergumènes capables du meilleur comme du pire, sont de retour avec cette rage d'en découdre et d'en rire, malgré tout ce qui les oppose, sauf cette piste, cette fragilité et cette âme d'enfant qui nous chatouille les zygomatiques.

Au CIRQUE ELECTRIQUE

du 3 au 21 juin 2015

Place du Marquis du Vercors

75020 Paris

Au COLLEGE DE LA SALLE

du 4 au 26 juillet 2015

Avignon

LES OPTIMISTES
En hébreu, arabe et français surtitré

  • TEXTE DE Lauren Houda Hussein (promotion 2006-2007) et Ido Shaked (promotion 2006-2008) en complicité avec l’équipe
    MISE EN SCÈNE DE Ido Shaked / Théâtre Majâz
    AVEC Henry Andrawes, Mathieu Coblentz, Ghassan El Hakim, Hamideh Ghadirzadeh (promotion 2006-2008), Lauren Houda Hussein, Sheila Maeda (promotion 2006-2008), Bashar Murkus, Christine Paquier
     

    Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, un couple juif s’installe en Israël, dans la maison d’une famille palestinienne qui vient d’en être expulsée. Après l’horreur des camps, les nouveaux arrivants cèdent à la tentation de croire qu’ils sont les pionniers « d’un peuple sans terre arrivant sur une terre sans peuple ».

    Beno, journaliste, apprend l’hébreu avec application et s’implique dans la construction de l’idéal que constitue ce pays. Malka, elle, ne parvient pas à adopter cette terre, ces gens, et repart pour l’Europe. Resté seul, Beno reçoit bientôt une lettre des anciens propriétaires du terrain qu’on lui a attribué. Réfugiés dans un camp au Liban, ils demandent des nouvelles de leur maison, de leur verger, de leurs voisins, de leur ville. Que répondre, et comment ?

    Rassemblant photos, films et documents d’archives, les membres du Théâtre Majâz inventent une histoire qui mêle fiction et réalité, passé et présent, arabe, hébreu et français. Cette fable porteuse d’espoir et parsemée d’humour est aussi une réflexion sur la mémoire collective de la part de jeunes artistes qui héritent, par leurs origines, de questions très complexes. Ce spectacle nuance et humanise un conflit chargé d’idées reçues et fait naître un rêve : celui d’une résistance qui ne soit armée que de bienveillance.

    Je sais maintenant à quel peuple j’appartiens. J’appartiens au peuple des réfugiés. Nous n’avons pas de langue, pas de religion, pas de couleur. Nous sommes le peuple des lettres, des photos, des films. Nous, nous portons nos maisons sur le dos.

    Les Optimistes

    THÉÂTRE GÉRARD PHILIPE - CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL DE SAINT-DENIS

    mer 20 mai 15  >  dim 31 mai 15

    du lundi au samedi à 20 h, dimanche à 15 h 30 - Attention : samedi 23 mai, horaire spécial « Un après-midi en famille » : 17 h 30 - Relâches lundi 25 et mardi 26 mai
    Durée : 2 h 05 – salle Mehmet Ulusoy

     

MY CAKE

La Mafia Dell'Arte

De et avec Nuno ROQUE (Promotion 2006-2008), collaboration à la mise en scene Jethro MASSEY, collaboration artistique Gauderic KAISER (Promotion 2008-2010) 

Mêlant danse, mime, musique et sculptures en mouvement, ‘My Cake’ est une réponse au proverbe «You can’t have your cake & eat it too». Le personnage revient sur son enfance, le jour où il découvre que l’image que les autres ont de lui ne correspond pas à celle qu’il a de lui-même. Cette oeuvre est en compétition au Prix Videoformes 2015. La compétition rend compte de la diversité des écritures, des univers artistiques et des formes innovantes de la vidéo d’aujourd’hui.

 

Le 20 mars 2015 à 12h30

au 30ème Festival International des Arts Numériques de Clermont-Ferrand

En compétition au Prix Videoformes

A la Maison de la Culture (Salle Boris Vian) 
71 Boulevard François Mitterrand, 63000 Clermont-Ferrand

http://videoformes.com/programme-2015/prix-videoformes-2015/prix-videoformes-2015-programme-9/


Tarif : 3€ – plein / 1,50 € – réduit 

Lien tarifs : http://videoformes.com/programme-2015/tarifs/
 
Le 18 mars 2015 au Théâtre de Liège (Belgique)
Tarif : Entrée libre
 
Avec retransmission en direct dans les Cafés EUROPA dans les villes suivantes: Donostia San Sebastian (Espagne), Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), Mons (Belgique, dans le cadre de la capitale européenne de la culture), Skopje (République de Macédoine) and Kaliningrad (Russie).

YOKAI
Remède au désespoir

Création du Collectif Krumple

Vincent Vernerie, Léna Rondé, David Tholander, Vanessa Mecke, Jo Even Bjørke et Oda Kirkebø Nyfløtt (Promotion 2011-2013)

Un terrain vide, sans mur ni frontière. De cet endroit posé au milieu de nulle part jaillit une bande de curieux personnages. Profitant de l’instant présent, ces esprits espiègles entrent en collision avec nos existences : Ils jouent à nous représenter le monde à leur manière. Enchevêtrement d’histoires drôles et grinçantes où se mêlent théâtre, danse, marionnette et magie. Yokai nous raconte une fable contemporaine sur l’entêtement vain, mais absolu, à vouloir être heureux.

Le 14 mars à 16h et 20h30
Le 15 mars à 16h

au Théâtre de la Noue, Montreuil
12 Place Berthie Albrecht

Le théâtre se situe au beau milieu de la cité de la Noue
Pour venir : ligne 3 arrêt Gallieni puis bus 122, arrêt La Noue
ou ligne 9 arrêt Croix de Chavaux puis 10-12 min de marche
Il est fortement conseillé de venir 30 minutes avant la représentation.

Tarif: 8€
 
Site web du Krumple: http://thekrumple.com/collectif
Site web du théâtre: www.theatredelanoue.fr
Lien vers la bande-annonce du spectacle: https://vimeo.com/111793077

 

CITIZEN JOBS

Un spectacle de Jean-François PEYRET

avec Jos HOUBEN (promotion 1981-1983 et professeur à l'école)

Cherchez la pomme. Et observez-là comme un autre Rosebud, cette vraie-fausse clef de Citizen Kane. Chez Jean-François Peyret, le J. de Jobs, Steve de son prénom, le défunt guide-gourou d’Apple, fait écho au K. de Charles Foster Kane. Si la créature de Welles incarnait l’Amérique de la presse, Jobs serait sa propre créature, un produit dérivé du numérique.

Dans la pomme de cristal adoptée par Jobs, Peyret a vu se décliner les mythes d’une sainte écriture américaine. Celle de l’accomplissement personnel. Passent le bricoleur dans son garage, le hippie cherchant la vérité en Inde, l’entrepreneur prophétique rebondissant malgré les échecs, le boss colérique, le designer raffiné dopé au Bauhaus, le milliardaire secret.

Celui qu’il nomme tantôt le "Che de la Silicon Valley" et tantôt le "James Dean" manie comme nul autre l’art du marketing. Il est une star du music-hall vidéo-planétaire. Un acteur dosant habilement le suspense des keynotes
De quoi susciter la curiosité d’un autre acteur, Jos Houben, maître de l’art du rire, qui accompagnait déjà Peyret dans cet autre tome de la légende américaine, le Walden de Citizen Thoreau - un texte de référence pour Jobs. Entre Jos et Jobs, nul risque de confusion, pas l’ombre d’une incarnation projetée dans le flux d’un biopic théâtral, mais l’élaboration d’un geste juste pour une geste nourrie par l’art critique du comédien, la mise en route d’une machine-corps exceptionnelle, qui vient en quelque sorte, prendre l’homme à la pomme par le travers, à l’abordage.

DU 3 AU 15 MARS 2015

Au CENTQUATRE-PARIS

5, rue Curial - 75019 Paris

Réservations au 01 53 35 50 00

LE POULPE
Polar électro-conté

De Julien Tauber

Avec Abbi PATRIX (promotion 1973-1975), Phil REPTIL et Vincent MAHEY

LA COMPAGNIE DU CERCLE / STUDIO SEXTAN

En plein cœur du marché de Rungis, la halle aux poissons, au centre, une tête d’homme soigneusement découpée, privée de ses oreilles…. Voilà le démarrage sanglant de l’enquête menée par le Poulpe, alias Gabriel Lecouvreur, alias Abbi Patrix. Pour la suite de l’histoire, laissez-vous guider par le conteur-justicier. Il va tout vous apporter sur un plateau d’argent : les bagarres, les histoires de sexe, les références littéraires profondes, et l’indispensable fond d’antifascisme. 
Un conte comme un polar, un vrai, augmenté d’un voyage sonore immersif en permanente interaction avec la dynamique de l’histoire, transformant le spectacle en véritable performance, concert-conte.

D’après le personnage créé par Jean-Bernard Pouy, avec l’aimable autorisation des éditions Baleine - Texte originalJulien Tauber - Adaptation pour la scène Julien Tauber & Abbi Patrix - Composition sonore et musicale Vincent Mahey & Phil Reptil - Lumière et scénographie Sam Mary & Laura Mingueza - Avec Abbi Patrix (récit), Phil Reptil (guitare, steel log, lap top) et Vincent Mahey (flûte, lap top, electronics) - Coproduction Studio Sextan et Compagnie du Cercle.

Autour du spectacle :
Les mardis > 
LEVER DE RIDEAU À 19H30 
Avec le conteur Julien Tauber et ses musiciens invités : Linda Edsjö, Alexandra Grimal et Florent Colautti.

Les mercredis > DISCUSSION 
Après la représentation, nous vous invitons à participer à une rencontre avec des auteurs du polar Le Poulpe en présence des éditions Baleine.
Le 11 février, avec Karl Dazin, auteur du Poulpe engagé Sale eau de Monteuil
Le 18 février, avec Jean-Bernard Pouy, auteur du personnage Gabriel Lecouvreur dit Le Poulpe
Le 25 février, avec Hervé Sard, auteur du dernier Poulpe, La Catin habite au 21

Les jeudis > BORD DE SCÈNE 
Avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation

 

DU 10 AU 28 FÉVRIER 2015

A L'étoile DU NORD THEATRE

16, rue Georgette Agutte - 75018 Paris 

réservations au 01 42 26 47 47

LA GRANDE MARCHEUSE

De et part Noémie SANSON (promotion 2007-2009)
 
La Grande Marcheuse....
Un voyage dans l'imaginaire d'une petite fille du bord de mer, qui prendra plaisir à plonger sans retenue dans des mondes maritimes différents et d'ailleurs.
 
La Grande Marcheuse....
Une histoire née d'une nécessité profonde, nécessité de mettre en mots et en images mes racines enfouies dans le sel et l'air marin du Cotentin, et d'en trouver le prolongement dans le regard de l'Autre.
 
La Grande Marcheuse...
Une rencontre musicale toujours différente où l'artiste qui l'accompagne, l'accompagne de sa singularité.... La Grande Marcheuse est accompagnée par Ivan Zec, accordéoniste et créateur sonore hors-pair et qui fait de ce voyage un instant unique, différent à chaque représentation car créateur de l'instant, auprès de qui il fait bon avancer...
 
Bienvenue entre l'ici et l'ailleurs, entre images et perceptions, entre rêve et réalité...
 
 

LES ENFANTS DU SOLEIL
D'après Maxime Gorki

Adaptation et mise en scène : Mikaël Serre (Promotion 1997-1999)

Avec : Nabih Amaraoui, Servane Ducorps (Promotion 1998-2000), Cédric Eeckhout, Marijke Pinoy, Thierry Raynaud, Bruno Roubicek, Claire Vivianne Sobottke.

« Toute ma vie, je fus poursuivi, plus ou moins intensément, par une sensation d’angoisse, de déchirement en constatant l’abîme spirituel qui séparait l’élément populaire de l’Intelligentsia, en tant que principe rationnel (...) graduellement, cette sensation dégénérait en pressentiment d’une catastrophe. »

Auteur engagé, Maxim Gorki espérait trouver un antidote à la misère et aux injustices sociales de son pays grâce au socialisme, mais ni la révolution de 1905 ni celle de 1917 n’auront été à la hauteur de ses espérances... En 1905, alors qu’il est incarcéré, il écrit Les Enfants du soleil et offre un regard rugueux et implacable sur son siècle. Il y détaille un microcosme de privilégiés englués dans leur confort et leurs contradictions, incapables d’être en prise avec la réalité et d’œuvrer pour une transformation du monde. Pour Mikaël Serre, cette pièce a de profondes résonances avec notre époque.

Il semble que la léthargie que décrivait Gorki opère inlassablement. La question de la responsabilité d’une certaine élite envers l’avenir du monde est, elle, toujours présente.

Le Monfort Théâtre - 106 rue Brancion 7015 Paris - Réservations : 01 56 08 33 88

Du 4 au 14 février

 

MARCEL

De et avec Jos Houben (Promotion 1981-1983 et professeur à l'école) et Marcello Magni (Promotion 1980-1982)

Le gag est un poème. Il fait rire par son effet de surprise, la virtuosité de son exécution et l’humanité qu’il révèle. Il nous libère de la prédictibilité du quotidien, célèbre le jeu du comédien complice avec son public et rend visible l’universalité de notre condition physique.
Marcel est cet homme-gag que nous sommes tous. Dans le monde concret avec ses multiples obstacles, il maintient tant bien que mal son équilibre. Mais bien que l’âge de son corps ne permet plus l’agilité de sa jeunesse, il a gardé un atout : l’esprit de l’enfance.
Il invente des raccourcis, joue au contrepied et va dans le contresens. Pour Marcel, ce n’est jamais gagné mais ce n’est jamais perdu non plus…
Cette nouvelle création est née de notre désir de retrouver le silence et le jeu du corps de nos débuts avec Théâtre de Complicité : une célébration de l’univers burlesque.

Téâtre des Bouffes du Nord - 37 bis, bd de la Chapelle 75010 Paris - réservations : 01 46 07 34 50

Du 29 janvier au 14 février

ET DANS LE TROU DE MON COEUR, LE MONDE ENTIER

Mise en scène : Bruno Bonjean (Promotion 1993-1995)
Assistante à la mise en scène : Ariane Bernard
Jeu : Gautier Boxebeld, Emma Gamet, Grégoire Gougeon, Lisa Hours, Nicolas Luboz, Laurène Thomas, Béatrice Venet                                                       
Scénographie et création lumières : Sylvain Desplagnes
Costumes : Céline Deloche
Création musicale : Gabriel de Richaud
Travail corporel : Vanessa Blottière.
Conception Graphique : Un Air de Pixel/Simon Rivière

Dorothy Ploum rêve furieusement d’émancipation et explique à Minou Smash, sa meilleure amie, son plan pour arriver à ses fins. Bouli Topla et Marcel Marcel spéculent sur l’avenir peu souriant qui les attend. Douglas Culbuto a pris le ciel sur la tête, il est terriblement en retard. Dulcinée Pimpon cherche inlassablement l’amour, le grand, le véritable amour. Pourrait-elle mettre la main dessus sans se casser les dents ? Et puis, surgit soudain, Lila Louise Guili, elle vient de là-bas. De là-bas, où l’on se bat au nom de la liberté et de la démocratie…

Bruno Bonjean souhaitait confronter l’énergie de la jeunesse à l’écriture d’un auteur. Un texte qui prend cette jeunesse comme miroir de notre monde.
Avec cette commande d’écriture à Stanislas Cotton, c’est chose faite.
Euphoric Mouvance partage la conviction de l’auteur : « Je veux du rêve, des rires et des larmes. Je veux que ça gratte, que ça chatouille. Je veux que ça fasse mal. Et puis, je veux une langue. Une manière de dire, du rythme, des sons, des surprises. Le théâtre doit bouleverser ses spectateurs, sinon il n’est rien. »

Salle Dumoulin de RiOM (63) - Les 23 et 24 février - Réservation 04 70 38 93 68

Au Geyser de Bellerive/Allier (03) - les 26 et 27 février - Réservation 04 70 58 87 00

MAMIE THEO

LE THÉÂTRE DES DOMINO’S présente MAMIE THÉO  un spectacle féérique Tous publics- Dès 5 ans

Écrit et mis en scène par Dominique Menut - interprétée par Dominique Poncet (promotion 1983-1985) - musique Pierre Lange - lumières :Emmanuel Bergot

Au sujet de la naissance de l’Univers, des lois incertaines qui régissent les astres et les saisons, de la nuit, des tempêtes, de la foudre et du vent qui souffle jusqu’aux confins des galaxies, Mamie Théo ramène sa fraise ! Elle joue, chante, danse, sautille, coupe, découpe, enchante et s’enchante car c'est ce qu’elle aime par-dessus tout. Ce spectacle est une déambulation, une promenade, une fantaisie qui renoue le contact avec des sentiers oubliés ou en friche à l’intérieur de nous-mêmes.

 http://theatredesdominos.free.fr/ 

Clip Mamie Théo  https://vimeo.com/88047035 

Festival des Gamineries.

Le Mercredi 11 février à 15h00 au Palais des congrès de PONTIVY (56)

 Réservations au 02 97 25 06 16

Informations au 06 15 02 22 54  ou theatredesdominos56@hotmail.fr

 

 

FRAGMENTS
Textes Samuel Beckett

Mise en scène : Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

Lumière : Philippe Vialatte

Avec : Jos Houben (promotion 1981-1983 et professeur à l'école), Kathryn Hunter et Marcello Magni (Promotion 1980-1982)


Aujourd’hui, avec le passage du temps, nous voyons à quel point toutes les étiquettes qu’on a attribuées dans le passé à Samuel Beckett – un Beckett triste, négatif, désespéré – sont fausses. Ses pièces nous plongent dans la réalité de l’existence humaine, avec humour. Cet humour nous sauve. Beckett rejette les théories, les dogmes. Il est à la recherche de la vérité, il observe les gens, dans l’obscurité, il les plonge dans le vaste inconnu de la vie. Ils découvrent leur vérité à travers des fenêtres en eux-mêmes, dans les autres, le regard tourné tantôt vers l’extérieur, tantôt vers l’intérieur, vers le haut, vers le bas, « to and fro », « de long en large », comme le dit si bien le personnage de Rockaby. Beckett et nous, partageons leur incertitude, leur recherche, leur peine.

On ne « reprend » jamais un spectacle – on le « refait » et c’est un nouveau Fragments qui va voir le jour avec ses interprètes Kathryn Hunter, Jos Houben et Marcello Magni.
Peter Brook et MH Estienne

Du 6 au 24 janvier 2015

Théâtre des Bouffes du Nord

37 bis, bd de La Chapelle, 75010 Paris.

Réservations : location@bouffesdunord.com

ou 01 46 07 34 50

La soeur de Shakespeare présente
A COMBIEN DE CARREAUX DE LA MARGE ?
D'Emma George

Théâtre de Belleville les 13, 14, 15, 16 janvier 2015 à 19h15

Mise en scène : Gwenaëlle Mendonça (promotion 2007-2009)

Jeu : Marilyne Lagrafeuil

Composition sonore : Marion Castor

Mise en espace sonore : Pierrick Aubouin

Scénographie, lumière, vodéo : Thierry Vareille

C'est une femme qui se regarde dans un miroir complètement pété. Femme fatale, dragueuse, mère de famille, maîtresse d'école, désespérée, poétique, explosée, sensuelle, drôle, lucide... Une héroïne qui a perdu son flingue, mais qui a ses mots aiguisés, son humour, son désespoir et sa folie pour tout dézinguer.

Réservations au 01 48 06 72 34 - reservations@theatredebelleville.com

OFFRE DUO : 1 place achetée = 1 place offerte, si vous réservez avant le 7 Janvier
 

TEASER

Retrouvez nous sur le site de la compagnie et sur Facebook